logo revue contacts *  
*
REVUE FRANÇAISE DE L'ORTHODOXIE
 
line decor
   Revue-Contacts.com  
line decor
CONTACTS n° 235-236, LXIII e Année, Juillet-Décembre 2011 - Revue française de l'Orthodoxie : Sommaire - Liminaire

 

Pour consulter un autre sommaire des archives de Contacts, remontez à la série des numéros 231-240.

 

Archives des sommaires
 
 

Contacts, n° 235-236
LXIIIe Année
Juillet-Décembre 2011
 

Contacts 235


LIMINAIRE 235-236

Quarante-et-un ans après sa mort en septembre 1970, Paul Evdokimov, qui fut une figure de proue de la théologie orthodoxe en Europe occidentale, demeure l’un des auteurs orthodoxes les plus connus, traduits et lus dans le monde. C’est pourquoi, les 10 et 11 décembre 2010, à l’occasion du 40e anniversaire de sa dormition, un colloque international intitulé « Paul Evdokimov (1900-1970), témoin de la beauté de Dieu » et coorganisé par l’Institut Saint-Serge et la revue Contacts lui a rendu un chaleureux hommage. On trouvera dans ce volume double, exceptionnel, de notre revue les Actes de ce colloque, ainsi que trois textes (dont deux inédits) de ce théologien poète.

Paul Evdokimov a proposé, dans son œuvre riche et diverse, une synthèse entre la tradition des Pères, approfondie par le renouveau néo-patristique, et les meilleures intuitions de la philosophie religieuse russe, non sans entrer en dialogue avec les différents courants du christianisme occidental mais aussi globalement avec la culture contemporaine. Par ses ouvrages, il a su faire connaître en pionnier les richesses de la tradition byzantine et slave. Son apport irremplaçable : avoir su souligner l’importance d’une vie spirituelle authentique pour tout laïc (Les Âges de la vie spirituelle, Paris 1964) et, dans la lignée de Dostoïevski et de Boukharev, avoir mis en valeur le « monachisme intériorisé » auquel tout chrétien est appelé. Paul Evdokimov a développé une théologie de l’eucharistie où la christologie apparaît toute pneumatologique et le sacrement est accomplissement de la sacramentalité de l’être. L’Église se définit ainsi, pour lui, comme communauté eucharistique. Toutefois, la vie sacramentelle est resituée dans la totalité de la vie spirituelle qui exige aussi l’engagement et le risque de la liberté. Dans sa quête de la beauté, il tend à montrer que l’univers entier est appelé à dévoiler progressivement son sens théophanique.

Après une « Note bio-bibliographique sur l’œuvre de Paul Evdokimov » de Michel Stavrou (Institut Saint-Serge), qui rappelle que les livres du théologien honoré sont traduits et diffusés dans le monde en quinze langues, on trouvera les Actes des deux premières sessions du colloque consacrées à « Pensée éthique et engagement social », puis « Anthropologie et ecclésiologie ». Le Frère Richard (Communauté de Taizé), dans « La sainteté selon P. Evdokimov comme élargissement et liberté » présente la fécondité d’une œuvre autant spirituelle que théologique. André Lossky (Institut Saint-Serge) explique « Le sacerdoce royal des fidèles selon P. Evdokimov », en montrant son originalité et son ancrage dans la tradition. Michel Leplay (Paris), dans sa communication sur « Le mariage, ‘sacrement de l’amour’ », livre un témoignage émouvant sur l’enseignement qu’il a reçu de Paul Evdokimov, et offre une relecture de son livre célèbre sur le mariage. Dans sa réflexion consacrée à « Paul Evdokimov et la théologie morale », Bertrand Vergely (Institut Saint-Serge) montre que le théologien a proposé la seule morale chrétienne possible qui se fonde non sur des principes ni sur la nature ou la norme sociale mais sur l’expérience de transformation personnelle dans la vie ecclésiale et l’ascèse. À son tour, dans son texte sur « L’engagement social d’un contemplatif », Michel Evdokimov (Paris) expose les formes d’engagement concret suivies par son père à la CIMADE, au service des réfugiés et des étudiants étrangers.

Viennent ensuite les contributions de la 3e session : « De la lecture des Écritures à l’expression des vérités révélées ». Jean Breck (Institut Saint-Serge), dans son étude sur « Exégèse moderne et herméneutique patristique chez P. Evdokimov », montre que l’illustre théologien prônait une approche équilibrée du texte biblique, faisant place à l’herméneutique traditionnelle ainsi qu’à l’exégèse historique. Dans une réflexion intitulée « La Réponse à Job. P. Evdokimov comme lecteur de Jung », Joost van Rossum (Institut Saint-Serge) met en avant l’intérêt de notre auteur pour la pensée moderne et le dialogue qu’il avait noué avec le psychanalyste père de l’inconscient collectif. Michel Stavrou (Institut Saint-Serge) développe, dans sa communication sur « La place de l’Esprit Saint dans l’œuvre de P. Evdokimov », trois aspects de la pneumatologie d’Evdokimov, dont un motif récurrent est la kénose – l’abaissement volontaire de Dieu par amour. Françoise Jeanlin, dans « La figure de la Mère de Dieu dans l'œuvre de P. Evdokimov », achève cette session en montrant l’importance de la figure de la Vierge Marie dans la réflexion anthropologique.

Dans la session finale intitulée « Esthétique et eschatologie : dire la beauté de Dieu », Alexandre Musin (Académie des sciences, Saint-Petersbourg), présente « La théologie de l'icône chez P. Evdokimov : une approche ecclésiale de l'art chrétien », montrant combien l’approche de l’icône d’Evdokimov complète avec bonheur l’approche dogmatique de Léonide Ouspensky. Dans son texte sur « La beauté de la théologie – L’apport poétique et esthétique de Paul Evdokimov », Stavros Yangazoglou (Athènes), célèbre le caractère post-moderne de l’approche théologique d’Evdokimov. Enfin, Peter Phan (Univ. de Washington, DC), dans son exposé intitulé « Dimension eschatologique de l'œuvre d’Evdokimov », estime que l’approche eschatologique de Paul Evdokimov, bien au-delà de l’espace orthodoxe, offre des pistes pour compléter à plusieurs égards la théologie catholique-romaine.

Nous offrons ensuite deux textes inédits de Paul Evdokimov : « L’amour fou de Dieu » et « L’homme nouveau », où se révèle le meilleur de son pénétrant discernement.

Il nous semblerait important de rediffuser aujourd’hui et faire connaître l’« Appel à l’Église », document rédigé conjointement par Paul Evdokimov et Olivier Clément en 1970, tout particulièrement dans le contexte actuel d’une relance du projet de « Saint et Grand concile panorthodoxe ». On constaterait qu’avec quarante ans de décalage, les analyses et les questions posées par ces deux théologiens gardent finalement leur acuité. Nous reproduisons ici la fin de ce texte lumineux :

« Il reste à affirmer, à temps et à contretemps, les deux grands mystères qui fondent l'Église et notre vie :
- celui du Dieu qui s'est fait homme pour que l'homme puisse devenir Dieu ;
- celui de l'Uni-Trinité dans le rayonnement de laquelle nous ne sommes ni séparés ni confondus, mais uniques et un ; ressuscités dans l'amour fou de Dieu pour l'homme ; dans l'amour infini du Père, du Fils et du Saint-Esprit, Trinité consubstantielle et indivisible.

Par ce ressourcement dans l'essentiel, les problèmes intérieurs de l'Orthodoxie apparaîtront dans leur vraie dimension : importants mais secondaires, et l'on étudiera leur solution dans une atmosphère pacifiée. “Cherchez d'abord le Royaume de Dieu et sa justice et le reste vous sera donné par surcroît.” »

Toute la rédaction de Contacts souhaite à ses fidèles lecteurs de saintes fêtes de Noël et de la Théophanie, et les prie de se réabonner dès à présent pour l’année 2012 en utilisant le bulletin d’abonnement joint à cet envoi ou en passant par notre site internet sécurisé (www.revue-contacts.com).

Contacts

haut

 
 

*

Sommaire du n° 235-236
LXIIIe Année
Juillet-Décembre 2011

Sommaire

Liminaire
[p. 261-264]

Note bio-bibliographique sur l'œuvre de P. Evdokimov

[p. 267-275]
Michel Stavrou

La sainteté selon P. Evdokimov comme élargissement et liberté
[p. 276-286]
Frère Richard

Le sacerdoce royal des fidèles selon P. Evdokimov

[p. 287-294]
André Lossky

Le mariage sacrement de l'amour
[p. 295-305]
Michel Leplay

Paul Evdokimov et la théologie morale
[p. 306-316]
Bertrand Vergely

L'engagement social d'un contemplatif
[p. 317-326]
Michel Evdokimov

Exégèse moderne et herméneutique patristique chez P. Evdokimov
[p. 327-339]
Jean Breck

« La réponse à Job » : Evdokimov comme lecteur de Jung
[p. 340-358]
Joost van Rossum

La place de l'Esprit Saint dans l'œuvre de P. Evdokimov
[p. 359-374]
Michel Stavrou

La figure de la Mère de Dieu dans l'œuvre de P. Evdokimov
[p. 375-387]
Françoise Jeanlin

La théologie de l'icône chez P. Evdokimov
[p. 388-400]
Alexandre Musin

La beauté de la théologie
[p. 401-416]
Stavros Yangazoglou

P. Evdokimov et la théologie catholique contemporaine
[p. 417-429]
Peter C. Phan

L'amour fou de Dieu
[p. 430-437]
Paul Evdokimov

L'homme nouveau
[p. 438-454]
Paul Evdokimov

Chronique
[p. 455-457]

Bibliographie
[p. 458-472]

Table des matières du tome LXIII Année 2011
[p. 473-475]

haut

 
 







line decor
Qui sommes-nous || Le dernier numéro || Archives || Acheter / S'abonner || Nous contacter
line decor